POURQUOI AIMONS-NOUS LES MOTS DONT LA TRADUCTION EST IMPOSSIBLE ?

Les langues sont des réseaux de communication riches et dynamiques, en constante évolution avec le temps et les traducteurs ont fort à faire avec ces changements incessants, ils doivent se familiariser avec les langages familiers, les idiomes et autres tournures. De plus, chaque langue a une foule de bagages culturels en amont et certaines langues ont des mots si spécifiques à leur culture qu’il est presque impossible de réaliser une traduction correcte. C’est ce qui rend le métier des traducteurs si difficile.

Un article savoureux

Notre agence de traduction EU COORDINATION n’a pas pu résister à la tentation de vous faire partager le savoureux article de BABBEL MAGAZINE spécialiste reconnu de la formation linguistique.

Il faut savoir avant tout qu’il existe trois registres de langues appelés aussi niveaux de langue : le langage familier, le langage courant et le langage soutenu et selon le contexte, nous parlons et écrivons différemment. Aussi les traducteurs en tiennent-ils compte dans leurs traductions.

Jongler avec les mots

Il ne faut pas confondre langage familier “argot” (“slang” en anglais). L’argot est seulement une forme de langage familier. C’est du vocabulaire utilisé par un groupe social en particulier qui le distingue des autres. Il y a l’argot des jeunes de banlieue, l’argot des geeks (les fans de technologie), etc… Il faut savoir que le langage familier est parlé et compris par beaucoup plus de personnes. Lorsqu’il faut réaliser une traduction ou une interprétation, les traducteurs et interprètes doivent jongler astucieusement avec les mots et expressions afin de répondre aux attentes de nos clients.

Il manque parfois des mots

Lors de l’apprentissage d’une langue, il ne nous échappe pas que certains mots ou expressions demeurent plus ou moins facilement mémorisables, pour des raisons diverses. En effet, certains mots ou expressions ont chacun une manière particulière de s’écrire voire de se prononcer, d’autres expriment une pensée intrinsèquement liée à l’environnement culturel auquel ils sont rattachés.

Ces mots ou ces expressions nous font parfois dire : « Pourquoi n’existe-t-il pas de mot en français pour exprimer cela ? Ce serait plus rapide ! Ce serait plus drôle ! … ». Tous les linguistes savent qu’il manque parfois des mots pour exprimer des idées d’une langue vers une autre. La traduction a parfois des limites !

« Les limites de ma langue sont les limites de mon monde »

« Les limites de ma langue sont les limites de mon monde », disait le linguiste allemand Ludwig Wittgenstein. Il est évident que chaque langue recèle en elle un univers qui est le sien, une vision propre de du monde et qui peut sembler insolite aux personnes qui ne la maîtrisent pas encore. Dès lors, certains mots décrivant une réalité bien précise sont très difficiles à traduire en français. Être traducteur, c’est aussi accepter que certains termes, ou concepts, soient pratiquement intraduisibles. Même si cette situation pose généralement problème aux traducteurs, elle prouve aussi à quel point les langues sont riches et diversifiées !

Découvrez la liste des 10 mots

A travers cet article, vous allez pouvoir découvrir la liste des 10 mots choisis par l’Américain Brandon Johnson. Celui-ci nous permet de poser un regard différent sur les mots qui composent la langue de Molière et demeurent jalousement intraduisibles. C’est pourquoi, il y a, peut-être, quelque chose de profondément séduisant dans l’idée que notre langue contienne des codes demeurant impossibles à déchiffrer et donc à traduire tels des pépites de culture ignorées du reste du monde!

Essayez, vous aussi, de traduire ces mots et ces expressions dans d’autres langues, et n’hésitez pas à nous faire partager vos expressions favorites dans ces autres langues !

 

Cliquez ici pour lire l’article apparu sur babbel.com